L’Enfer de Dante, toujours d’actualité

En 2015, était célébré le 750e anniversaire de Dante, né en 1265, et auteur de La Divine Comédie. Drôle de coïncidence… 2015, l’année même où j’ai commencé la rédaction de mon livre, Une Saison dans l’Enfer des profs tout en m’inspirant de la trame de la Divine Comédie et surtout de la descente aux Enfers.

Pour rendre hommage à Dante et montrer une autre réalité de l’Enfer dantesque, Arte diffuse Mercredi 20 janvier 2016 à 23h10 un documentaire sur le sujet.

Merci à Marie-Thérèse pour m’avoir donné l’info.

Bientôt en librairie, « Une saison dans l’enfer des profs… »

masque-rose-rvb-960pxDans ce roman, inspiré de la réalité, Iris Agate, nous fait partager avec un humour grinçant le quotidien kafkaïen de ces jeunes « élus » tout juste titulaires du fameux Capes.
Tout en établissant un parallèle étonnant avec la Divine comédie de Dante, écrite huit siècles plus tôt, elle nous montre quelles sont les méthodes qu’une administration au sein de l’Éducation nationale, emploie pour briser tous ceux qui refusent l’absurde et l’arbitraire.

Iris Agate est éditrice. Issue d’une famille d’enseignants, elle est titulaire du Capes de Lettres modernes. Elle a enseigné au collège, au lycée et à l’université.

Extrait

«Dans cette société du spectacle où le paraître prenait le pas sur l’être, les stagiaires n’étaient que des animaux de cirque qu’il fallait dompter pour qu’ils ne remettent jamais en cause l’illusion des tours qu’on leur jouait et qu’on leur faisait jouer, dresser pour qu’ils reproduisent sagement toutes les figures, même impossibles, qu’on leur intimait d’effectuer, et qu’ils participent ainsi à l’illusion collective. (…)
Et surtout qu’ils ne s’avisent pas de perdre l’équilibre ! On le leur ferait payer. Pas étonnant que les stagiaires se sentent épuisés après tout cela, surtout lorsqu’ils avaient, comme Iris, une tutrice qui s’occupait en plus de leur casser les pieds. »

Parution : 9 février 2016